A FLOREE, La chasse à la canette sauvage était ouverte ce vendredi 6 mai

En cette belle fin d’après-midi ensoleillée, une armée de 30 courageux bénévoles, petits et grands, s’est réunie à Magimpré pour traquer les déchets sauvages abandonnés dans la nature. De nouveaux habitants avaient rejoint l’équipe. Cette opération « grand nettoyage » était organisée en partenariat avec la commune d’Assesse.

Munie d’un équipement fourni par la Région wallonne, (gilet fluo, gants, sacs PMC ou poubelle), toute la colonie a arpenté les rues et accotements pour traquer minutieusement les détritus. Un véhicule et sa remorque ont ensuite collecté l’ensemble. Certains endroits, et plus particulièrement les différentes entrées du village, étaient fortement touchés.

Au bout de deux bonnes heures d’efforts, dans une bonne humeur générale, le tableau de chasse était conséquent. Manifestement, certains usagers de la voie publique avaient confondu les rues, les abords des bois et l’accotement avec un parc à conteneurs.
On y a trouvé « de tout » : bouteilles en plastique, papiers/cartons, débris de verre, mégots de cigarettes et même … un vieux pneu. Mais la « superstar » incontestable était la canette métallique !

Pour se réconforter, les participants ont ensuite été conviés à prendre le verre de l’amitié, et à déguster un délicieux hamburger.

Il est probable qu’il faudra encore et encore mener ce genre d’opération de nettoyage car l’on ne peut changer le comportement incivique de quelques individus. A moins de les prendre « la main dans le sac » (enfin, plutôt hors du sac) et de leur imposer une peine de travail d’intérêt général qui consisterait à nettoyer à leur tour les abords des chaussées.

En effet, cette pollution par les déchets est une vraie catastrophe écologique et sociale.
La pose de panneaux dissuasifs – surtout aux endroits les plus sensibles – serait peut-être une première solution au problème.

Encore merci à la valeureuse équipe de chasseurs et rendez-vous en 2017, en espérant que la canette sauvage métallique soit bientôt une espèce en voie de disparition !

Action-réaction pour un village plus propre

En vue d’accueillir au mieux les participants de la marche gourmande, quelques villageois se sont retrouvés le mercredi 18 septembre, à Magimpré, d’où ils sont partis, armés de sacs et de gants, à la chasse aux déchets jonchant les abords des routes et sentiers de Florée-Maibelle.

Selon les itinéraires, la chasse fut plus ou moins bonne. Saluons la propreté de certains sentiers et petits chemins, mais soulignons ceux où la tâche fut plus ardue, en raison des nombreux déchets jetés volontairement et abondamment par des automobilistes et piétons de passage par chez nous.

Il en a fallu du courage et de la force pour cette équipe de bénévoles, qui a ramassé de quoi remplir environ 20 sacs, avec des déchets tels que : canettes, berlingots, bouteilles en verre et en plastique, emballages de friandises, mégots et paquets de cigarettes, langes et mouchoirs usagés, cordes et panneaux ayant servi de fléchage,  etc.

Malgré que de nouveaux déchets ont fait leur apparition dès le lendemain de cette opération, il est à souligner cette belle action citoyenne initiée par l’asbl Magimpré et largement relayée à l’école du village (MERCI :-)), à laquelle ont répondu pas moins de 25 villageois, jeunes et moins jeunes, soucieux de faire de Florée-Maibelle, un village propre !

Pour rappel, ce genre d’incivisme est punissable par la loi et les villageois de Florée attendent que ce point soit plus suivi par les autorités responsables. La participation de la commune réside, pour cette opération, à l’utilisation du container communal pour le dépôt des sacs. Des actions similaires seront probablement renouvelées au besoin mais nous espérons le moins souvent… A bon entendeur…